Collectif 2ème Année

Au cours des projets collectifs encadrés, les étudiant.es sont confronté.es à des metteur.ses en scène, chorégraphes ou artistes de cirque, choisi.es pour leur qualité artistique et leur capacité à les diriger dans une démarche de création. Ces mises en situation visent à exposer l’étudiant.e à des langages artistiques originaux qu’iel peut utiliser pour exprimer sa créativité tout en ayant conscience de l’ensemble du groupe créatif avec lequel iel évolue.

Cette année, les 2ème année travailleront avec Emanuel Breno.

LEFT ALONE TO LIVE ALONE

Une création collective issue de réflexions et de confrontations : quelles sont nos particularités? Quelle est notre originalité ? Notre individualité ? Quel est ce rapport qui nous lie au groupe, au commun, au collectif, à la foule ?

La confrontation à l’autre, et le rapport à soi. Le bonheur comme sujet générique, mis en relief par le contexte sanitaire.

La représentation se veut un aboutissement, le fruit de ces influences individuelles et du hasard des moments de créations.

Mise en scène par Angel Ramos.

FOLK

Folk est un projet sur le réel, la dérision et l’action essentielle. Artistes et spectateurs investissent ensemble l’espace vide et la « cérémonie » peut commencer. L’agrès devient le totem adoré, l’axe central de la célébration. Les divinités sont convoquées et ouvrent la porte à la transe et à la suspension. Le taureau et le catcheur plongent dans une danse effrénée. Magie du geste au coeur de l’action circassienne.

dirigé par Reynaldo Ramperssad

Collectif 2ème année

Une création collective issue de réflexions et de confrontations : quelles sont nos particularités? Quelle est notre originalité ? Notre individualité ? Quel est ce rapport qui nous lie au groupe, au commun, au collectif, à la foule ?

La confrontation à l’autre, et le rapport à soi. Le bonheur comme sujet générique, mis en relief par le contexte sanitaire.

La représentation se veut un aboutissement, le fruit de ces influences individuelles et du hasard des moments de créations.

Mise en scène par Angel Ramos

 

Si ton oeil était plus aigu, tu verrais tout en mouvement
L’ÉSAC, Cirqu’Conflex et la compagnie Hendrick Van Der Zee (HVDZ) proposent aux habitant.e.s d’Anderlecht et aux asbl de créer ensemble un film-spectacle dont le nom sera “Si ton oeil était plus aigu, tu verrais tout en mouvement”
Le concept de veillée est le point de départ de cette création. La veillée, c’est une résidence de 15 jours où l’équipe artistique va à la rencontre des habitants d’Anderlecht, enregistre des témoignages, propose des interventions artistiques – faites de mots, de gestes, et d’images – et intègre leurs paysages quotidien et leurs lieux de vie. Les artistes sillonneront les rues, frapperont aux portes, liront des textes, danseront dans la rue et inviteront le public à assister au spectacle né de toutes ces rencontres…
Le but est de créer un spectacle avec les étudiants de deuxième année de l’ESAC, assurer une transmission des techniques de la Veillée aux étudiant.e.s et de réaliser un film-spectacle à la fin de la résidence. Un film avec et pour les gens rencontrés durant la résidence.
Un spectacle vous sera présenté du 30 janvier au 3 février 2019 à L’ESAC. Il sera le fruit d’une résidence de 10 jours et mêlera acrobaties, textes, danses, vidéos et rencontres.
Vous pouvez suivre les aventures et les articles de cette création sur le blog de la compagnie HVDZ:
www.hvdz.org/blog
Entrée libre, réservation indispensable : +32 (0)2 526 79 00 // info@esac.be
TUTTI
Tutti suit la partition papier des Quatre Saisons de Vivaldi, sur laquelle sont distribuées les disciplines des étudiants de deuxième année de l’Esac. Ceux-ci se font tour à tour violon solo, violon alto, violoncelle, clavecin, au long des douze mouvements suivis scrupuleusement… sauf certains mouvements, mis en situation dramatique de manière plus brute et sauvage. Et avec Charlie Degotte à l’orchestration, s’attendre à ce que cette musique dite sérieuse fasse beaucoup rire !
Avec : Jaimee-Elizabeth Allen, Rosa-Maria Autio, Léon Börgens, Nahuel Fernando Broin, Vincent Bruyninckx, Julio Calero Ferre, Andreu Casadella I Oller, Mikayla Dinsdale, Daniel Esteban Lorenzo, Iara Gueller, Anna-Katharina Herkt, Carlos Landaeta Meneses, Hedda Liukkala, Ward Mortier, Gianna Sutterlet, Jeromy Zwick 
Pas de 2 chez soi
Atelier de deuxième année de l’école supérieure des arts du cirque et Master Interprétation dramatique de l’INSAS dirigé par Ingrid von Wantoch Rekowski avec la collaboration de Natacha Nicora, Manolo Sellati et Philippe Vande Weghe.
S’inspirant de Tango, du réalisateur polonais Zbigniew Rybszynski, de l’idée de « corps double » et des « Kommunalka » (appartements communautaires en Union Soviétique), Pas de deux chez soi réunit sous la houlette de Ingrid von Wantoch Rekowski des étudiants de l’INSAS et de l’ESAC. Comédiens et circassiens s’y retrouvent dans une logique commune de la répétition et de la routine, porteuse de musicalité ; dans un langage physique nouveau, car toujours entremêlé au partenaire de duo ; et dans une trajectoire entre promiscuité constante et multiples solitudes.
Avec : Aminata Abdoulaye, Faustine Boissery, Nahuel Fernando Broin, Raphaëlle Corbisier, Christian Cordonier, Mikaël Di Marzo, Nicole Félix Rodrigues, Rocio Aimé Garrote, Alizée Gaye, Camille Judic, Mikail Karahan, Christian König, Ellen Leonardson, Antoine Linsale, Luca Lugari, Anne-Julia Neumann, Samuel Padolus, Lionel Robyr, Mélissa Roguier, Diego Salles Silva Santos, Johan Santiago Aponte, Mary Schroeder, Julia Tesson et Samuel Van der Zwalmen.
Auditorium Jacques Brel – Campus du Céria
Rue Emile Gryzon, 1 – 1070 Bruxelles
Entrée libre, réservation indispensable :
+32 2 675 68 84 / info@esac.be
On y arrivera pas tout seul
Atelier de deuxième année de l’Ecole supérieure des arts du cirque et des étudiants du domaine de musique du Conservatoire royal de Liège. Dirigé par Christophe Morisset.
Au cirque comme en musique, la performance du soliste doit composer avec la réalité incontournable de la coopération. Le temps d’un spectacle, trente étudiants combinent leurs spécialités propres et leur haute technicité en se fondant sur la complémentarité, la collectivité et la solidarité. Sans affadir leurs individualités, ils proposent une vision orchestrale de la pratique artistique, telle une métaphore d’un monde meilleur possible. Une utopie ? Non, plutôt une question de choix.
Avec:
Francisco Alvarez Lopez, Brandon Billen, Francisco Cabral Saruga De Oliveira Simoes, Axel, Carton, Victor Cohilis,David Coppée, Marina Cherry, Wout Deneyer, Lucas Enriquez, Théo Enriquez, Gwendoline Grandjean, Lucien Flandre, Lucas Fraiture, Nicolas Fuentes Navarro, Jesus Galan Cruz, Kurtis Garcia, Francesco Germini, Vejde Grind, Maximiliano Guffanti, Thibault Hoffreumon, Juan David Jurado Muriel, Oriane Lautel, Carla Margarita Manrique Mendoza, Angelo Mazzitelli, Félicien Schroeder, Maiol Pruna Soler, Lucas Romero.
Entrée libre, réservation indispensable : +32 2 526 79 00 / info@esac.be

Présentation au Théâtre de Liègele 18 mai 2018

The line 8

Spectacle collectif des étudiants de deuxième année de l’Ecole supérieure des arts du cirque mis en scène par Simon Thierrée

 

Mouvements

Le mouvement de l’air fait vibrer les cordes vocales, fait tomber les feuilles d’un arbre.
En anglais, ou en espagnol, bouger et émouvoir sont un seul et même mot. La musique sait faire ça, elle « bouge » quelque chose en nous, c’est son plus grand pouvoir.
La musique du mouvement.

Symphoniques
Une symphonie c’est 4 mouvements : le premier est le plus important, il constitue le cœur. Le 2ème est plus lent, plus calme. Le 3ème plus court et plus nerveux et enfin le dernier, grandiose.
Enfin, ça c’était à l’époque, maintenant on peut faire ce qu’on veut.

///

Movements

The movement of the air makes the vocal cords vibrate, makes the leaves fall from a tree.
In English, or Spanish, “move” in a physical sense, and “move” in an emotional sense are one and the same word. Music knows how to do that; it « moves » something inside us, that is its greatest power.
The music of movement.

Symphonic

A symphony is 4 movements: the first is the most important, it constitutes the heart. The 2nd is slower, calmer. The 3rd is shorter and more nervous and finally the last one, grandiose.
Well, that was then, and now, we can do what we want.

Avec : Ignacio Aparicio Pardo, Carlos David Barquero Cardenas, Helena Berger, Julian Blum, Beatriz Dos Santos Duarte, Sofia Belen Enriquez Martinez, Andrea Gonzales Vazquez, Elise Martin, Mia Mattenklott, Ana Julia Moro Brene, Ruben Olave Fontalva, Hugo Pernel, Lucas Pierredon, Abdiel Ramos Lucas, Laleshka Salas Salazar, Alix Schils, Laila Smith, Marco Tulio Solis Fallas.