étudiants | 

actualités

EXIT 19

Spectacle de fin d’études de la 19ème promotion de l’Ecole supérieure des arts du cirque.

Du 17 au 20 juin à 20h30 et le 21 juin 2020 à 15h

Halles de Schaerbeek
Rue Royale Sainte-Marie – 1030 Bruxelles

info et réservations : +32 (0)2 218 21 07 // reservation@halles.be

Exit est l’ultime étape de la formation des étudiants de l’ESAC: une suite de courts numéros, aussi divers que les personnalités de ces jeunes artistes. De la singularité, de l’inventivité, et de l’exigence : voilà ce que l’on attend d’eux au sein de l’école, et dans le monde professionnel où ils entrent à présent. Vous serez les premiers à juger de leurs prouesses !

Exit is the final step in the training of ESAC students : a series of short numbers, as diverse as the personalities of these young artists. Witness the individuality, innovation and rigor demanded of them in the school and in the professional world they enter now. You will be the first to experience their incredible skills!

Avec : Daniel Agustin Alvarez Canter, Leoni Baumbusch, Emilia Luz Colusi, Ana Cecilia Echevarria Morales, Jesus Galan Cruz, Thibault Hoffreumon, Paul Krügener, Carla Kühne, Patrick Mc Master, Fabio Merante, Adolfo Nicolas Palma Neira, Victoria Perez Iacono, Kalani Ridolfi Dunn, Lucas Romero, Chaimae Salih, Luca Torrenzieri, Ariane Verdigel.

posté le 13-02-2020

tags:

collectif 2eme

Spectacle collectif des étudiants de deuxième année de l’Ecole supérieure des arts du cirque mis en scène par Simon Thierrée
du 29 janvier au 1er février 2020 à 20h30 et le 2 février à 15h

à l’Ecole supérieure des arts du cirque
Campus du Céria bâtiment 8C
Avenue Emile Gryzon, 1
1070 ANDERLECHT

Mouvements

Le mouvement de l’air fait vibrer les cordes vocales, fait tomber les feuilles d’un arbre.
En anglais, ou en espagnol, bouger et émouvoir sont un seul et même mot. La musique sait faire ça, elle « bouge » quelque chose en nous, c’est son plus grand pouvoir.
La musique du mouvement.

Symphoniques.

Une symphonie c’est 4 mouvements : le premier est le plus important, il constitue le cœur. Le 2ème est plus lent, plus calme. Le 3ème plus court et plus nerveux et enfin le dernier, grandiose.

Enfin, ça c’était à l’époque, maintenant on peut faire ce qu’on veut.

///

Symphonic Movements

The movement of the air makes the vocal cords vibrate, makes the leaves fall from a tree.
In English, or Spanish, “move” in a physical sense, and “move” in an emotional sense are one and the same word. Music knows how to do that; it « moves » something inside us, that is its greatest power.

The music of movement.

Symphonic.

A symphony is 4 movements: the first is the most important, it constitutes the heart. The 2nd is slower, calmer. The 3rd is shorter and more nervous and finally the last one, grandiose.
Well, that was then, and now, we can do what we want.

Avec : Ignacio Aparicio Pardo, Carlos David Barquero Cardenas, Helena Berger, Julian Blum, Beatriz Dos Santos Duarte, Sofia Belen Enriquez Martinez, Andrea Gonzales Vazquez, Elise Martin, Mia Mattenklott, Ana Julia Moro Brene, Ruben Olave Fontalva, Hugo Pernel, Lucas Pierredon, Abdiel Ramos Lucas, Laleshka Salas Salazar, Alix Schils, Laila Smith, Marco Tulio Solis Fallas.

Entrée libre, réservation indispensable : +32 (0)2 526 79 00 // info@esac.be

posté le 08-01-2020

tags:

FOS’ Semblant

Collectif de 3ème année mis en scène par la compagnie l’IMRG’ée Marlène Rubinelli – Giordano
du 11 au 14 décembre à 20h30 et le 15 décembre 2019 à 15h

à l’Ecole supérieure des arts du cirque
Campus du Céria bât. 8B
Av. Emile Gryzon, 1 – 1070 Bruxelles

info et réservations : +32 2 218 21 07 // reservation@halles.be
réservations invitations : +32 2 526 79 00 // info@esac.be

Tarifs de 6 < 18€  link here

teaser FOS’ Semblant 

Au commencement s’offre ce volume, arène moderne circassienne. Cette salle vide qui fait claquer les pas de gauche à droite, de haut en bas. Ce gradin vide qui vient lécher les bords du plateau.

L’immensité de cet espace scénique éclate au ventre et instinctivement surgit ce besoin de le contraindre pour y amener du mouvement et de le triturer pour nous décaler. Quatre murs épais empêchent toute fuite possible, on ne peut que prendre son élan

Le frontal m’amène inexorablement à entrevoir toute forme artistique comme un dialogue entre deux entités, une confrontation entre un groupe qui se donne à voir et un groupe qui attend de voir quelque chose.

Ce groupe a 20 ans et danse sur ce monde qu’il s’apprête à quitter,
Dans la transe
Dans les nuits blanches
Dans les pas des pistes de danse
Les traces de leurs corps dégoulinants d’énergie susurrent
Et débordent leurs façons d’être au monde.

To start with, there is a voluminous space. typically inhabited in the form of a modern circus arena. This empty room echoes each step, from left to right, from floor to ceiling. The vacant seats hugging up to the brim of the stage.

The immensity of this stage space puts a pit in the stomach and instinctively emerges a need to district and confine in order to bring movements and grind to shift us. Four thick walls preventing all escape, all that is left is to take the momentum.

The frontal perspective inexorably brings me to glimpse any artistic form as a dialogue between two entities, a confrontation between a group that gives itself to see, and a group waiting to see something.

This group of 20 years olds: a group that dances within this world that it is about to leave,
In the trance
In the sleepless nights
In the footsteps on the dancefloor
Traces of their bodies dripping with unsurrendering energy
And overflowing their ways of being in the world.

Avec : Daniel Agustin Alvarez Canter, Leoni Baumbusch, Emilia Luz Colusi, Ana Cecilia Echevarria Morales, Jesus Galan Cruz, Thibault Hoffreumon, Paul Krügener, Carla Kühne, Patrick Mc Master, Fabio Merante, Adolfo Nicolas Palma Neira, Victoria Perez Iacono, Kalani Ridolfi Dunn, Lucas Romero, Chaimae Salih, Luca Torrenzieri, Ariane Verdigel.

posté le 09-09-2019

tags: